fbpx

Ils deviennent plus forts en s’infligeant une torture alimentaire.

Ils deviennent plus forts en s’infligeant une torture alimentaire.

Version video:

Si la vidéo bloque, cliquez ici pour la visualiser directement sur Youtube.

Version article:

Je suis un addict au chocolat.

J’englouti une plaquette par jour, et pas mal de gateaux secs.

Pourtant, j’arrive à rester en bonne santé et à conserver une bonne composition corporelle.

On me demande souvent comment je m’y prends…

Je vais donc vous présenter deux extraterrestres pour vous révéler ma stratégie.

Vu de l’extérieur, ces 2 bonhommes mangent la même chose et dans les mêmes excès.

Pourtant le 1er met sa santé à risque et il est en surpoids.

Tandis que le 2ème à une énergie, un physique, et un état de santé de dieu Grec.

La question est: qu’est-ce qui crée un tel écart ?

Et est-il possible de dupliquer ce principe en bourse?

 

Extraterrestre numéro 1 : Morgan Spurlock

“Super Size Me” ou comment se suicider avec une mauvaise alimentation

Le speculateur libre avis

Vous le connaissez certainement par son film à succès.

Morgan s’était mis en tête de manger ses trois repas par jour chez Mac Donald, pour dénoncer les méfaits de la “Junk Food”.

Et il a réussi.

Après 30 jours de MacDo, Morgan a amené son foie en souffrance, au bord de l’explosion.

Ayant pris +11 kg sur la balance, son médecin traitant qui lisait ses dernières analyses sanguines le suppliait d’arrêter ce suicide.

Sa femme également décrivait des changements chez lui.

Il n’avait plus d’énergie pour rien, il devenait irritable, ils n’avaient plus de rapports sexuels.

L’expérience de Morgan nous transmet un message par son film.

 

Nous devenons ce que nous mangeons.

Si vous mangez des aliments “Fake”, votre corps vous le rendra puissance 2, et dans la souffrance.

Et Morgan s’est justement bien loupé en s’infligeant cette torture physique.

Car il n’a pris aucun plaisir à s’empiffrer de MacDo.

Il s’attendait avant même de commencer, à ce que son corps souffre et qu’il fasse aussi souffrir son esprit.

Et là a été son SEUL plaisir: son plan s’est déroulé exactement comme il le souhaitait.

Morgan a réalisé cette expérience juste pour se faire connaitre.

Si son corps n’avait pas souffert, si son médecin ne l’avait pas imploré d’arrêter…

… Alors pas d’histoire, pas de film, pas de succès.

Il a médiatisé la métamorphose de son corps pour véhiculer un message.

Morgan est en fait un businessman.

Il a réalisé le film à succès “Super Size Me” en devenant obèse, film vendu à plusieurs millions $.

Et pour maigrir après?

Il s’est fait sponsoriser après par une autre chaîne de restauration rapide!

“Des sandwichs pour maigrir” (chaîne concurrente de MacDo).

Morgan calcule très bien: quand on devient obèse à 3 burgers par jour.

On maigrît si on passe à un petit sandwich par jour.

Il utilise la métamorphose de son corps pour vendre son message: douleur de grossir et plaisir de se rétablir.

Conclusion de Morgan: manger gras, sucré et salé, ça tue…

Pourtant notre 2ème extra-terrestre remet en cause cette conclusion.

 

Extraterrestre numéro 2: Blake Horton.

L’alimentation scandaleuse d’un Dieu Grec

Si Blake habitait une autre planète, alors il serait tout au bout du système solaire tellement il décale aux autres.

Il ne se nourrit pas de burgers que depuis 30 jours… mais tous les jours depuis des années!

On s’attend donc à tomber sur une photo de Blake obèse comme un sumo, genre pré-mortem avec des artères bouchées et prêtes à exploser. Et bien non:

Le spéculateur libre avis

Il est “gaulé” comme un Dieu grec, à la fois sec et musclé.

Pourtant, il fait des repas variés dignes de ceux que vous proposeraient une colonie d’adolescents en cuisine…

Pizza aux marshmallows, burgers frites, spaghettis bolo aux nems (oui oui, regardez bien la photo…).

Chaque repas compte en moyenne 4000 calories!

Pour le commun des mortels, une journée normale nécessite entre 2200 et 2400 calories par jour.

Mais Blake a 2 secrets que je vais bientôt vous détailler.

Allez sur YouTube, vous verrez que Blake est en plus un athlète accompli dans le fitness.

 

Mais quel est le secret de Blake?

Il y en a 2.

Le 1er est psychologique (ça lui permet de tenir sur le long terme) et le 2eme est purement quantitatif (ça lui permet d’atteindre ses objectif de composition corporelle).

Secret n°1: Il ne fait qu’un SEUL repas par jour

Il mange chaque soir pendant une heure, et organise tout son lendemain en une routine sportive (sa dépense énergétique est d’environ 4000 kcal en étant actif toute la journée) et de jeûne intermittent, jusqu’au repas du soir.

La stratégie est tout d’abord psychologique.

Il sait qu’en concentrant tous ses apports caloriques sur un seul repas, celui-ci sera proche d’un repas de Noël… tous les jours!

Quand on sait que l’on peut manger des grandes quantités de choses que l’on aime, chaque jour, et qu’en même temps on peut décider de mincir, de garder son poids stable, ou de prendre du muscle… ça fait une énorme différence.

C’est le genre de routine que l’on peut tenir sur le moyen / long terme car c’est aligné avec les contraintes émotionnelles de l’être humain.

Secret n°2: Ses repas sont quantifiés au gramme près !

En fonction de sa dépense énergétique du jour (s’il a fait du sport ou non) il va définir le soir le nombre de calories à ingérer.

Il peut donc décider d’être en surplus calorique, en maintien, ou en déficit calorique pour perdre de la graisse.

Ensuite il va se préparer son repas en respectant scrupuleusement les bons quotas de:

  • Protéine
  • Lipide
  • Glucide
  • Calories qu’il a définit

Absolument rien n’est laissé au hasard.

Il peut ainsi se cuisiner des hamburger XXL, des pizza 4 fromages et des donuts.

C’est juste qu’il garde une maîtrise parfaite des ingrédients qu’il y met pour respecter ses quotas.

A 35 ans, Blake s’est donc reprogrammé pour être sa propre machine à plaisir.

 

99% des gens n’ont pas la connaissance (et donc pas la bonne routine)

Blake a décidé de tout concentrer sur un repas car il préfère allouer son temps sur d’autres choses pendant la journée.

Mais il aurait très bien pu organiser un repas léger le midi (une salade composée) et un gros repas le soir… c’est d’ailleurs la stratégie que j’utilise et qui me permet de manger ma plaquette de chocolat tous les jours ainsi que des gâteaux.

99% des gens de mon entourage ne comprennent pas ma façon de m’alimenter.

Quand je leur explique que je dois ingérer environ 120g de protéine, 80g de lipide et le reste en glucide pour atteindre mes 2400 kcal chaque jour…

alors je passe pour un extrémiste car ils n’ont juste pas l’envie de cette connaissance.

Pourtant ces calculs, on les fait juste une fois au début, le temps de trouver et de créer la routine qui nous convient le mieux.

Certains de mes amis déjeunent tous les matins avec les mêmes tartines de confiture au beurre, avec TOUS les midis une pizza ou des pâtes au fromage ou un steak frite…

… ma routine c’est juste une salade légère le midi, et le soir: fiesta.

Plus il y a d’activité physique dans la journée et plus le soir se transforme en repas de Noël (mais là aussi, tout est quantifié).

 

Conclusion sur ces 2 extraterrestres:

Vu de l’extérieur,  Monsieur Super Size Me et Monsieur Dieu Grec ont la même alimentation.

Sauf que chacun à un but différent qui l’a renforcé:

  • finir à l’hôpital pour faire un max d’audimat

VS

  • avoir une santé de dingue tout en fêtant Noël tous les jours pendant le repas du soir.

La 2ème stratégie marche. C’est du réel et du concret.

Mais elle demande du travail pour acquérir les connaissances, comprendre ce qui nous correspond, et organiser ses journées types alimentaires qui représentent 80% de notre vie…

 

A peine 5% des spéculateurs sont organisés comme Blake

Les chiffres des courtiers sont clairs: il y a 95% de perdants en bourse.

De même que plus de 95% des êtres humains voudraient être moins gras, en meilleur santé et en mangeant plus de “plaisir”.

La réalité c’est que seulement 5% de la population se donne vraiment les moyens d’y arriver.

Parmi ces 5% d’éveillés, tous n’y arriveront pas du 1er coup ou tout de suite.

Mais à partir du moment où l’on est dans la dynamique de vouloir se reprogrammer pour atteindre un résultat: tout n’est plus qu’une question de temps.

 

Pour votre coaching en bourse, êtes vous plutôt Blake ou Morgan?

100% des gens voudrait avoir Blake comme coach…

…car 95% se comportent comme Morgan.

Changer son référentiel de vie, se reprogrammer, cela ne se fait pas une journée.

Ça prend des mois, à faire des mini-tests que l’on ré-ajuste, et qui sur le moyen terme commencent à donner des résultats hors du commun.

Quand votre entourage commence à vous regarder comme un OVNI, c’est que vous avez fait du bon travail 🙂

Si j’en parle avec autant de certitude, c’est parceque c’est la cinquième année que j’ouvre mon école de bourse LSL (inscriptions début septembre).

Et en début d’année, tous les élèves que je vois ont le profil de Morgan.

Ils sont au stade “boursicoteur du Dimanche”, et veulent devenir des Ogres swingtraders comme Blake.

Je vois les mauvaises habitudes avant leur année LSL:

_ ils écoutent et suivent les recommandations toxiques de BFM, de Yahoo finance;

_ ils veulent faire des gros “coups” avec des “all in” sur les news de Zonebourse;

_ ils n’ont pas de money management;

_ ils réalimentent leur compte de trading tous les 6 mois, comme quelqu’un qui prendrait des médicaments pour tenir le coup;

_ généralement, ils ont abandonné soit par usure, soit par dégoût, et se sont redonnés LA dernière chance.

Mon plaisir et de voir leur métamorphose durant une année de l’école.

Ils passent de boursicoteur à “Ogres Swing trader”.

Pour être informé de la prochaine ouverture de mon école LSL – Le Spéculateur Libre, inscrivez- vous à ma liste de diffusion sur cette page.

A très vite

Cédric Froment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.